Vincent Dumestre est le nouveau directeur artistique du Festival de musique du Haut-Jura

Le luthiste et chef d’orchestre qui s’est souvent produit dans le Haut-Jura à la tête du Poème Harmonique, présente son projet ambitieux et haut en couleurs pour l’édition 2017.

Publié le : 16/02/2017 à 17:08
7w62qnn5dfe1.jpg
Vincent Dumestre est luthiste et chef d'orchestre

Comment envisagez-vous la programmation d’un festival, parallèlement à une carrière de musicien qui continue de vous mener autour du monde ?
J’ai plusieurs expériences de programmateur. En dehors des Saisons Baroques que j’ai créées l’an passé à la Chapelle Corneille de Rouen, je me suis vu confier des Cartes Blanches dans des festivals : la prochaine est en avril, au festival Misteria Paschalia en Pologne. Et ce sont justement ces voyages, ces rencontres, qui nourrissent mon envie de présenter le paysage musical d’aujourd’hui dans toute sa richesse.

Le Festival du Haut-Jura a fait partie de ces rencontres ?
J’ai en effet de beaux souvenirs musicaux au Festival où Didier Perret, mon prédécesseur, m’a invité pour la première fois en 2002… Quinze ans sont passés et je suis ravi d’y travailler maintenant avec Christine Bussod, la Présidente du Festival et une équipe de mélomanes absolument passionnés !

Comment cette curiosité se traduira-t-elle dans le programme de 2017 ?
La musique sera éclairée, prolongée par les autres arts et entrera en résonance avec les lieux qui l’accueilleront : une mise en espace des Vêpres de Monteverdi par Simon-Pierre Bestion et sa compagnie La Tempête, des parodies musicales des temps baroques mises en miroir avec des chansonniers contemporains, un hommage baroque à Buster Keaton, une improvisation dansée par Kaori Ito, célèbre chorégraphe que l’on retrouvera en mai au Théâtre de la Ville à Paris… Des invités de différents univers apporteront aux concerts une dimension scénique ou poétique, tandis que le patrimoine architectural exceptionnel de la région fera écho aux formes présentées. Le thème du pastiche associera le grand répertoire à des formes plus étonnantes, et cette édition sera une fête de tous les sens, rapprochant notamment la musique et le vin : le Jura est fier de ses cépages, et rapprocher la dégustation d’un vin de celle d’une oeuvre baroque est une noble association ! Enfin, une résidence d’artistes à Baume-les-Messieurs donnera lieu à un travail original, qui sera aussi l’oeuvre du Festival et le fera rayonner au-delà du territoire.

Le rayonnement national et international fait donc partie de votre ambition ?
Absolument ! Le Festival a toujours accueilli les plus grands musiciens ; je veux confirmer cette tendance, en suscitant des aventures qui cultivent sa singularité, sa personnalité. Mon objectif : que les spectateurs, comme les artistes, vivent la musique chez nous comme nulle part ailleurs, grâce à l’excellence de la programmation, mais aussi à un climat convivial et unique.

Le programme complet de l’édition 2017 qui se déroulera du 9 au 23 juin sera dévoilé le 15 mars prochain.

Monique Henriet

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image