Arbois Tourisme : un bel été -dopé par la TV-, malgré un contexte plus difficile

L'assemblée générale de l'office du tourisme, présidée par Serge Menozzi a dressé un bilan 2016 contrasté, et évoqué la fusion avec celui de Poligny.

Publié le : 14/05/2017 à 19:50
La cérémonie du Biou et la cascade des tufs, hauts lieux touristiques d'Arbois et ses alentours. Photos © OT Arbois
La cérémonie du Biou et la cascade des tufs, hauts lieux touristiques d'Arbois et ses alentours. Photos © OT Arbois -

Arbois, office, tourisme, TV, village préféré

Surfant sur la vague du « Village préféré des Français, Arbois aura vécu un bel été 2016. « Plus 28 % entre le 1er juillet au 15 août » » retrace Patricia Duvoid, technicienne à l’office du tourisme (OT). « Nous avons ressenti un effet immédiat » lorsqu’Arbois a décroché la quatrième place derrière des candidats prestigieux tels que Rocamadour ou Gordes. « Le nombre d’abonnés à notre page Facebook a doublé, grâce à notre présence quotidienne intense sur les réseaux sociaux pendant un mois et demi ». Arbois, chouchou des médias en 2016 ? Oui, si on compte également d’autres émissions sur France 2 (« Télématin »), France 3, France 5. La « capitale gastronomique » du Jura s’est taillé une belle réputation auprès des Français, qui représentent toujours (et de loin) les premiers visiteurs.

+ 4,1% de fréquentation annuelle

Viennent ensuite les Hollandais, les Belges, les Allemands, les Anglais. Mais les attentats de Paris et de Nice ont sans doute effrayé certains, l’OT a relevé en effet une baisse de leur fréquentation (à l’exception de nos voisins suisses). Sur toute l’année 2016, l’OT a enregistré 29 670 visites, soit un beau + 4,1 % par rapport à 2015. Côté hébergeurs, la satisfaction semble globalement l’emporter, à l’inverse des socio-professionnels du tourisme (50 % de satisfaits). Mais les cartes pourraient être largement rebattues à la faveur de la fusion des communautés de communes (comcom). Désormais unis sous la même bannière, Arbois Poligny et Salins pourraient promouvoir un tourisme plus cohérent et plus structuré via la création d’un office du tourisme commun. Ce vœu cher au président Menozzi devra toutefois composer avec le statut particulier de l’OT salinois. Classé en catégorie 1, intimement et historiquement lié au statut de « station thermale », avec 180 000 € de subventions à la clé, Gilles Beder, maire de Salins, n’envisage pas un seul instant de fusionner avec Arbois et Poligny. Selon Martine Vuillemin, vice-présidente de la comcom au tourisme, ces deux OT (existant sous forme d’associations loi 1901) pourraient à partir de l’automne fusionner au sein d’un seul et même EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial).

70 000 visiteurs potentiels

Ce qui permettrait ainsi aux touristes de rester plus longtemps : une journée Comté à Poligny, une journée gastronomie à Arbois, voire une journée thermalisme à Salins. Avec 70 000 visiteurs pour ce nouvel ensemble, Arbois Poligny Salins se classerait au 2e rang des « spots » les plus prisés du Jura, juste derrière Les Rousses et devant Coteaux du Jura (Lons, Bletterans, Haute-Seille). De quoi envisager l’avenir avec sérénité, d’autant plus que la grotte des Moidons a vu passer plus de 39 000 visiteurs à elle seule en 2016, et la Maison Pasteur plus de 21 000.

Stéphane Hovaere

39600 Arbois

stephane.hovaere

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image