Morez [Photos] Les salariés de chez Logo ont "enterré" leur entreprise et leurs savoir-faire

N'ayant plus aucun espoir de reprise, les salariés de la dernière manufacture lunetière de la vallée de Morez ont organisé hier des funérailles symboliques devant leur entreprise.

Publié le : 10/11/2016 à 15:20
20161109_142303.jpg

Ci gît les lunetiers de Logo”, “LVMH m’a tué”,  ”Les salariés de Logo ne vont récolter que des clous“, pouvait-on lire hier mercredi après-midi, sur le monument funéraire érigé symboliquement à l’entrée de l’entreprise par les salariés de l’entreprise. Bien que la décision de liquidation ne soit pas encore prononcée, puisque l’audience du tribunal aura lieu le 15 novembre prochain, tout espoir est désormais compromis, puisque l’entreprise CEMO qui s’était manifesté pour reprendre 34 des 172 salariés en partenariat avec un distributeur italien, a fait savoir hier qu’il se retirait, puisque Tag Hauer a refusé cette proposition.  
Sous une pluie glaciale mélangée de neige, Sébastien Mignottet s’est exprimé au nom de ses collègues pour dénoncer cette fin d’entreprise, en présence du maire Laurent Petit, de Jacqueline Laroche, première adjointe et Frédéric Poncet, conseiller régional. « Le 9 novembre 2016, nous enterrons nos emplois… Le fruit de notre travail a été vidé de toute sa valeur tout ça parce que certains veulent amasser plus de fric qu’ils n’en ont déjà. Le temps de Logo, de ses ouvrières et de ses ouvriers est passé et avant de partir il nous reste deux messages à envoyer », a-t-il annoncé. Le premier à François Hollande, président de la République. « Les 172 salariés laissés pour morts dans la vallée morézienne vous remercient de ne pas avoir joué de vos relations, notamment avec M. Bernard Arnaud (président du groupe LVMH) pour préserver et faire perdurer cette activité renommée de la société Logo. Encore fallait-il faire confiance avec les ouvriers qui avaient pris de la distance avec leur direction. Nous ne cherchions qu’un nouveau chef d’orchestre. Les cadavres de l’industrie française vous remercient du silence que vous avez entretenu à leur sujet sur la sphère médiatique. Nous vous félicitons également de ne pas avoir porté la fameuse monture de lunettes que nous vous avions adressée le 20 septembre 2016 ».  Le second message à Bernard Arnaud : « Nous vous remercions de nous laisser crever la bouche ouverte, malgré notre volonté ferme d’avoir voulu continuer à travailler au service de deux de vos marques Fred et Tag Hauer. Vous dénonciez la gestion de notre direction justifiant le non renouvellement des licences qui nous permettez de vendre notre force de travail, contre une bouchée de pain. Vous soi-disant défenseur du Made in France avec vos trois milliards de bénéfices nets l’année dernière. Les ouvriers de Logo ne sont pas les premiers à pâtir de votre loi des affaires. Rappelez-vous du massacre que vous avez produit dans la filières textile dans le Nord. Merci patron dit-on à présent ! ».

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

39400 Morez
|
39400 Morez

Monique Henriet

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image