Michel Clerc : « Une histoire et des personnages que j'avais en tête »

Ancien chef des travaux du lycée Duhamel, il vient de publier son premier roman, “Le fils des étoiles”.

Publié le : 07/06/2013 à 09:12
site10_foucherans_michel_clerc_livre
« Dans un monde où on parlait de sciences, de mécanique, d'économie…, l'écriture était mon jardin secret », confie Michel Clerc

Emile est ingénieur dans l’industrie sidérurgique. A la suite d’une fusion, il perd son emploi. La vigne familiale lui sert de refuge. Elise, elle aussi, a besoin de se « reconstruire ». Avec infiniment de tendresse et de sensibilité, Michel Clerc nous fait partager leurs destins. Le lecteur est happé par la fraîcheur et la force de ce premier roman, pour lequel l’ex-chef des travaux du lycée Duhamel fut un des invités du récent salon Texte et Bulle à Damparis.> Comment est né le projet de ce livre ?Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours aimé écrire mes rencontres, ce que j’avais ressenti… mais c’était resté dans le cercle des intimes, de la famille, des amis. Peu à peu m’est venue l’envie de donner la forme d’un roman à ce que j’avais en tête, en particulier l’histoire de personnages du terroir que je connais bien et pour lesquels j’éprouve un attachement très profond.> On perçoit effectivement un vrai plaisir à manier les mots qui ancrent votre livre dans le Jura…Je pense avoir une écriture gourmande. Par nature, je suis gourmand de tout. J’ai plaisir à écrire une émotion, ce qui me trouble, avec me dit-on une tournure un peu poétique. J’essaie de magnifier le travail de la terre à partir de ce que fait le père. J’aime décrire, aller très loin dans les détails, que le lecteur ait l’impression de se trouver face à un tableau ou une photographie.> Que reste-t-il dans ce livre du professeur que vous avez été ?J’ai formé des techniciens puis été responsables des filières technologiques au lycée Duhamel. Dans un monde où on parlait de sciences, de mécanique, d’économie…, l’écriture était mon jardin secret. Mais il y a deux choses qui sont communes, c’est le partage et la transmission. D’ailleurs, je poursuis par un second tome où il sera beaucoup question de la transmission.> Beaucoup ont dû être surpris en découvrant ce livre…C’est certain que mes anciens collègues ont pu être surpris. Dans le métier que j’exerçais, on est dans un rôle un peu forcé. J’étais chargé de former des individus pour qu’ils occupent une place dans une entreprise industrielle… Mais j’ai toujours éprouvé le besoin d’une attention particulière à l’égard de celui qui se retrouve mis de côté, ce qui dans mon livre est le cas d’Emile comme d’Elise. Je donne beaucoup d’importance à la famille et à ceux qui, quand tout va mal, sont capables de vous accueillir et de vous aider à vous reconstruire. Face à des jeunes, j’ai toujours gardé à l’esprit l’idée que rien n’est jamais perdu, que ce qu’ils recevaient leur serait forcément utile un jour. “Le fils des étoiles”, de Michel Clerc, édition Mon Village, 548 pages, 19,9 euros.> Comme Emile, vous êtes issu d’une famille vigneronne, et avez d’ailleurs, à la retraite, repris une partie du vignoble familial. Cette « impression confuse d’être né trop tard » que vous prêtez à Emile, n’est-elle pas aussi la vôtre ?Je crois que tout le monde ressent un peu cela. Quand je discutais avec des collègues plus jeunes de l’appartenance au terroir, je remarquais cette nostalgie de quelque chose qu’ils auraient également aimé connaître. Il y a notamment ce personnage, le Commis : c’est quelqu’un qui est un peu en dehors de tout mais qui sait tout. C’est le vieux sage, bourru mais pas fruste, capable de redonner du courage à celui qui n’en a pas, un peu narquois, roublard comme le sont certaines personnes qu’on croise dans nos campagnes. Il est désintéressé mais donne son avis et est écouté. Ce sont ces personnages que je cherche à rencontrer.“Le fils des étoiles”, de Michel Clerc, édition Mon Village, 548 pages, 19,9 euros. L’auteur dédicacera son livre ce vendredi 14 juin, de 15h à 18h, à la librairie Les Arcades, rue du Commerce à Lons-le-Saunier

Benoit Ingelaere

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image