Dole Le Jura garde ses cinq étoiles au guide Michelin !

Le classement 2016 du guide Michelin est tombé. Dans le Jura, les étoiles restent et trois restaurants sur sept perdent leur Bib Gourmand. Le japonais Iida-Ya fait son entrée.

Publié le : 01/02/2016 à 16:40
09_BibGourmandIIDAYA.JPG
Le chef Junichi Iida dans l'espace traditionnel de son restaurant.

Le Guide Michelin a gratifié récemment le chef dolois, Junichi Iida, propriétaire du restaurant Iida-Ya, ouvert depuis 2010. Il a reçu un Bib Gourmand. En japonais, Iida-Ya signifie « Chez Iida ». Le reste du classement vient de tomber, ce 1er février. Sans surprise, les chefs étoilés Romuald Fassenet, au château du Mont-Joly, Pierre Basso-Moro, au château de Germigney et Joël Césari, à la Chaumière, conservent leur sésame. Jean-Paul Jeunet, le chef doublement étoilé d’Arbois, tient sa position. Du côté des Bib gourmands ça se gâte. Le classement a bougé. Sur les sept primés l’an dernier, seuls La Poutre, Le Grapiot, Le Grain de Sel et le Bistrot Pontarlier restent répertoriés, rejoints par Iida-Ya. On déplore la perte de leur Bib pour le Philippe Bouvard, Le Mirabilis, et les Jardins Fleuris.

« En 2016, tranquille ! »

Le chef japonais qui rejoint le classement ne cache pas sas joie mais reste tout de même très modeste : « J’étais dans le guide Michelin depuis 2011, et ça c’est déjà une récompense ! ». Son restaurant figure aussi dans le Gault et Millau depuis 2012, comme plusieurs autres chefs dolois. Le Bib s’attache au respect du bon rapport qualité/prix et pour lui, « le but c’est de toujours être dans l’échange, culturel notamment. Pour cela, la cuisine est un des meilleurs moyens ». Il veut que son restaurant pittoresque de la place Arney reste « gourmand, pas cher, et sympa ».

Convaincu du plaisir qu’apporte la cuisine, il compte continuer à fond sur sa lancée. « Les habitués reviennent toujours et sont contents. C’est agréable à entendre ». C’est un peu sa récompense à lui. C’est de cette façon qu’il compense la fatigue. « A la fin de l’année 2015, j’avais dit « en 2016, tranquille », puis le Bib est arrivé », s’amuse-t-il. Le chef dolois a plusieurs projets mais reste discret à ce propos.

Capture-dcran-2016-02-01-16.12.00.png

39100 Dole

Hugo Blondel

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image