Lons-le-Saunier La fête de la bio, une première édition couronnée de succès

Cette édition test a confirmé aux organisateurs l’intérêt du public pour le bio et son développement.

Publié le : 07/09/2017 à 18:22
fete-bio1.jpg
Mini-ferme, musique et marché bio ont fait de cette journée un moment festif.

Dès la fin de la matinée, Vincent Guillemin, céréalier bio dans le Nord-Jura et président du Groupement des agriculteurs bio (GAB) du Jura, lequel fédère depuis une quarantaine d’années les paysans bio et en conversion du département, avait compris que Regain(s), cette première fête de la bio, serait un succès. « Pour rendre la bio accessible au plus grand nombre de personnes, nous avions souhaité qu’elle puisse se dérouler dans ce lieu de promenade incontournable qu’est le parc des Bains, dans cette ville qui fait aussi beaucoup pour le développement de la filière » déclarait-il en inauguration de la fête.

Il est vrai que, malgré le temps plutôt incertain, nombreux furent les militants du bio comme les curieux à arpenter dans une joyeuse ambiance les allées du parc, car il y en avait pour tous les goûts. Marché bio, associations partenaires œuvrant pour un monde meilleur, animations pour enfants, forums-débats, espace restauration, buvette et nombreux concerts ont ponctué cette journée sympathique et ouverte à tous. « Le but essentiel de ce premier événement étant de dévoiler au public les multiples facettes de l’agriculture biologique dans le Jura » poursuivait le président du GAB.

Une augmentation de 20 %

Le département compte aujourd’hui 260 exploitations en bio (102 d’élevage de bovins, 20 de grandes cultures, 58 de viticulture, 28 de maraîchage et 52 de diverses productions). Elles utilisent 8 % de la surface agricole utile du département et représentent 39 % des exploitations bio de Franche-Comté. Davantage productrice d’emplois que les exploitations traditionnelles, leur nombre en pourcentage augmente régulièrement de deux chiffres par an, depuis plusieurs années. Si 37 exploitations sont passées en conversion depuis le début 2017 chez nous, le Jura manque toujours de producteurs, d’où le souhait du GAB d’explorer différentes possibilités d’accompagnement pour les agriculteurs. Avant de tirer le nécessaire bilan de cette belle journée, les organisateurs envisageaient déjà sa reconduction en 2018, certainement sur le même site, dans cette ville de Lons qui, depuis plusieurs années et au moyen de nombreuses actions, montre l’exemple en la matière.

René Gauran

39000 Lons-le-Saunier

Joffrey Fodimbi

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image