Champagnole Fête foraine : c'est reparti pour un tour : 20.000 visiteurs et 1.000 forains !

La fête la plus importante de la région, a réenchanté la ville de ses lumières, de ses rires, de ses cris et de ses barbes à papa.

Publié le : 22/06/2017 à 18:50
 1 Instant de convivialité avant le coup d'envoi des festivités 2 Le mythique train fantôme 3 Le tourbillon blanc , un manège qui s'installe sur la fête depuis 70 ans 4 Toboggan géant
1 Instant de convivialité avant le coup d'envoi des festivités 2 Le mythique train fantôme 3 Le tourbillon blanc , un manège qui s'installe sur la fête depuis 70 ans 4 Toboggan géant -

Champagnole, fête foraine, manèges, sensations

Comme chaque année, c’était trois jours de fête du 17 au 19 juin : entre 10 000 et 20 000 visiteurs et plus de cent cinquante de corps de métier représentés.

Une grosse organisation

Le brigadier Pierrick Coussot est « placier ». Depuis 5 ans, c’est lui qui attribue les emplacements aux 150 attractions. C’est un travail de longue haleine, il faut plus de 6 mois pour y arriver, le plus ardu restant de trouver 3 nouveaux manèges que les champagnolais n’ont encore jamais vus.

Un dispositif de sécurité spécial

Pour assurer la plus grande sécurité aux visiteurs, des rondes sont continuellement menées par la les agents de la police municipale. Les pompiers aussi ont prévu un dispositif particulier avec une mobilisation spéciale : 4 pompiers en garde posté à la caserne et 20 pompiers mobilisables à tout instant. Pour assurer le bon déroulement des festivités, les deux entités ont mis en place un processus coordination renforcée. « En général, on n’a jamais de problème sur la fête, tout se passe bien » explique Fabrice Quittet le chef de la police municipale. La nuit du 17 au 18 juin, seules deux interventions ont été nécessaires. La première pour une crise épileptique à 20h30 et la seconde pour une cheville foulée à 4 h du matin.

L’enjeu de la puissance électrique

La puissance électrique est restée tout au long des festivités un enjeux crucial, des agents EDF ont été spécialement missionnés pour s’assurer du bon fonctionnement du dipositif exceptionnel mis en place.

Instant de convivialité avec la municipalité

Au détour d’un instant de convivialité organisé par la mairie de Champagnole quelques heures avant l’ouverture de la fête, le maire de la ville Guy Saillard ne cachait pas son enthousiasme « La fête itinérante est une tradition à Champagnole. Financièrement, les coûts occasionnés pour l’organisation de cette fête s’équilibrent avec l’argent versé par les forains en contrepartie des emplacements» a-t-il expliqué avant de rajouter :

« ceux qui en profitent le plus ce sont les magasins alimentaires.

Pendant 10 jours, 1000 forains font leur course à Champagnole ». Mr Reymond est forain et vient depuis plus de 40 ans :

« Champagnole est une des meilleures fêtes foraines du pays et chaque année on est très bien accueilli » .

Certains manèges comme le tourbillon blanc sont de véritables institutions, car au rendez-vous depuis plus de 70 ans .

Les festivités

Sans surprise ça hurle, ça rit, ça s’amuse et ça déguste des pommes d’amour et des barbes à papa. Il y en a pour tous les âges, tous les goûts. Des manèges à sensations fortes au tir à la carabine, en passant par la mythique pêche aux canards, tous les visiteurs sont animés par la même volonté : s’amuser ! Eric Gautier-Debrion tient un stand de confiserie. « Nous faisons partie des plus anciennes familles de forains qui viennent à Champagnole, cela fait 4 générations. Nous avons été dans les premiers à monter nos manèges devant la mairie ». Malgré le beau temps, le sentiment général du forain est mitigé : « Les gens ont envie de faire la fête, mais on sent que le budget est limité. Ils comptent plus qu’avant ».

La vie des forains

Il suffit de faire quelques pas entre les manèges pour comprendre que le métier de forain ne s’apprend pas, c’est un mode de vie qui se transmet de génération en génération. Loan Boulet, 21 ans, est forain. Il est le propriétaire du Dominator que son père lui a transmis, comme c’est souvent le cas, à sa majorité. Il s’agit d’ une attraction à 360° (sensations extrêmes garanties), qu’il faudra deux jours pour monter. Situé juste en face, se trouve le mythique manège du train fantôme, dont le propriétaire n’est autre que son père Gérald Boulet. Pour cette famille de forains, la fête de Champagnole est une des meilleures de la région. « Ici, on peut encore installer nos manèges au centre-ville c’est ça qui est vraiment super, et chaque année le public est au rendez-vous. » Si son petit frère Axel Boulet, 15 ans, suit quant à lui encore des cours par correspondance, son avenir est déjà tout tracé : à ses 18 ans, son père lui cédera le manège du train fantôme et il deviendra lui aussi un forain à part entière. Malgré son jeune âge, il n’envisage pas une seconde de vivre autrement. « On a une belle vie, on bouge tout le temps et on est là pour amuser les gens ».

De notre correspondante Hélèna Vigneron

39300 Champagnole

stephane.hovaere

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image