Champagnole Des animations et une charte de bonne conduite pour le commerce local

L’UCIA souhaite « proposer des animations gratuites aux commerçants et artisans en contrepartie de leur adhésion ».

Publié le : 14/04/2017 à 19:50
Pour carnaval, les mascottes de « Champa Sympa » ont à nouveau écumé les rues et les commerces.
Pour carnaval, les mascottes de « Champa Sympa » ont à nouveau écumé les rues et les commerces.

Champagnole, commerces, animations, bonne conduite

Rien d’illicite dans le jeu de « trafic » lancé par Champa Sympa, qui pourra pourtant en étonner plus d’un. Pour les fêtes pascales, l’UCIA (Union commerciale Industrielle et Artisanale) lance une sorte de chasse au trésor : trouver des œufs confectionnés par Champa’loisirs et cachés dans les magasins des commerçants participants. A la clé, de nombreux lots à gagner (chalets Jeujura, chocolats, etc.).

Plus de services aux adhérents

Et surtout un moyen pour « Champa Sympa » de faire découvrir aux clients de nouveaux commerces. « Nous disposons d’une offre large et variée » expose Matthieu Gindre. Le tout nouveau président de l’UCIA, patron de trois boulangeries, a pris la relève de Philippe Piard, patron du Sport 2000, à l’issue de l’assemblée générale du 30 mars.

Il souhaite « proposer plus d’animations gratuites aux commerçants et artisans en contrepartie de leur adhésion », une adhésion de 200 € HT/an.

Après les animations du carnaval, puis celle de Noël, le rythme est donc assez soutenu. De plus, ajoute Matthieu Gindre

« nous conserverons les événements qui ont fait leurs preuves »

La quinzaine de Noël (qui durait en réalité et pour la première fois trois semaines en 2016 ndlr) sera donc reconduite selon des modalités à définir. Avec ses 40.000 € de budget et ses 20.000 € de dotations (vélo électrique, voyage, tv grand écran, etc.), il s’agissait d’une « des plus des importantes du Jura », mais elle a laissé 9.000 € de déficit. Heureusement la braderie d’été vient en général compenser ces pertes. Cette année elle se déroulera le samedi 15 juillet, avec comme d’habitude un cocktail entre « 3/4 de commerçants non sédentaires, et 1/4 de commerçants sédentaires ».

Votre journée shopping remboursée

Mais avant cela, la fête des mères animera les rues dès le 28 mai, avec l’opération « votre journée de shopping remboursée ». Après avoir déposé leur ticket de caisse dans une urne, les clients tirés au sort se verront remettre entre 150 et 200 €, soit le coût d’une (belle) journée de shopping. « L’opération sera dotée de 1.500 € » précise le nouveau président qui souhaite ardemment augmenter le nombre d’adhérents. Reste un grand débat : a l’instar d’autres villes (Lons, Dole), faut-il lancer un portail Internet fédérant les commerçants ? Entre d’autres termes, faut-il combattre le mal par le mal, ou plutôt Internet par Internet ?

« Une belle ville, rénovée et propre»

Matthieu Gindre semble plutôt dubitatif sur les résultats d’une telle démarche :

« Nous n’avons pas les mêmes outils que des géants comme Amazon. Mais nous avons d’autres atouts : une ville propre, accueillante, avec de grands trottoirs et des parkings ».

Et de se féliciter de la rénovation accomplie il y a une dizaine d’années : « Nous sommes bien lotis par rapport à d’autres villes ».

Stéphane Hovaere

39300 Champagnole

stephane.hovaere

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image