Hauts-de-Bienne Christel Saillard n’est pas partie… et elle relance son activité à Morez

L’acheteur potentiel de sa salle de sport lui a fait faux bond au dernier moment, le jour de la signature chez le notaire.

Publié le : 01/05/2017 à 18:03
Christel-Faillard.JPG
Christel Faillard.

« Et non ! Nous ne sommes pas partis comme prévu », lance avec grande déception Christel Saillard qui se voit dans l’obligation depuis fin mars d’abandonner son projet de faire le tour de l’Europe en famille en camping-car avec son mari et leurs trois filles.

En effet, fin mars, au moment de signer l’acte de vente de son activité chez le notaire, son repreneur a décidé de renoncer à l’achat. Rappelons qu’il y a quatre ans, Christel Saillard a créé sa salle de sport « Body & Smile » au 140, rue de la République, avec des machines performantes qu’elle avait installées dans une première, puis une deuxième salle, pour répondre à la demande toujours croissante. Durant ces quatre années, elle a su également se créer une clientèle fidèle et composée de beaucoup d’habitués.

« Comme nous avions ce projet de voyage, j’ai donc décidé de mettre en vente mon activité. J’ai eu une première proposition en octobre 2016, mais un autre candidat, qui est déjà dans le métier, a surenchéri pour être sûr de décrocher le marché. Nous avons signé un compromis de vente en novembre, sachant qu’il avait l’accord de la banque. Depuis, par respect pour ma clientèle et pour faciliter la transmission à mon repreneur, j’ai cru bien faire en annonçant que j’allais partir… mais voilà, pour des raisons que j’ignore, il a renoncé à la transaction ; me laissant dans une situation très difficile », explique Christel Saillard.

Outre l’abandon du projet familial, il a fallu réinscrire les filles à l’école et au collège. « Heureusement que mon mari n’avait pas encore donné son préavis au travail ; ce qui devait être fait en mai ». Mais le plus difficile est maintenant de tout relancer.

« J’ai trois mois pour relever le défi. Après avec l’été, ce sera trop tard. D’ici là il faut bien que j’amortisse mes machines et que je paye mes charges. Je devrais pouvoir toucher des indemnités puisque le repreneur a cassé la vente, mais en attendant il faut bien faire face ».

Pour ce faire, elle se débat pour communiquer et faire savoir que la salle est toujours ouverte, avec une amplitude horaire plus importante. Elle propose également des tarifs attractifs, en espérant remonter la pente. Sinon…

La salle est ouverte le lundi de 16 h à 20 h, le mardi de 9 h à 12 h et de 16 h à 19 h, le mercredi de 9 h 30 à 12 h et de 15 h à 18 h 30, le jeudi de 9  à 12 h et de 16 h à 20 h et le vendredi de 9 h à 12 h et de 16 h à 20 h. Contact : 06 19 37 29 02.

39400 Hauts-de-Bienne

Monique Henriet

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image