Charchilla Amaury Lacroix a lancé son entreprise à domicile et créé sa marque de lunettes

On a coutume de croire que l’on ne peut travailler dans la lunetterie que si l’on se trouve dans le bassin de Morez ou au cœur de la Plastic Vallée. Il démontre le contraire.

Publié le : 15/10/2017 à 20:38
TAP-charchilla-Amaury-lacroix-lunettes1.JPG
Amaury Lacroix et Jean-Pierre Bonin.

Originaire de Moirans-en-Montagne, il a suivi sa formation d’opticien au lycée Victor-Bérard à Morez. Puis, après avoir enrichi son expérience à l’extérieur, Amaury Lacroix a décidé en 2005, d’aménager un atelier de montage de verres ophtalmiques à son domicile à Charchilla et de créer son activité « Profil Montage Optique ». Tout en travaillant seul et à distance, ce technicien minutieux et méticuleux a su se faire une solide réputation dans la profession. Et puis en 2009, il a eu envie en complément, de créer sa propre marque.

« J’ai choisi de travailler le verre percé sur des montures en inox et en acétate de cellulose que je fais fabriquer dans le Jura chez Naja à Chaux-du-Dombief ».

L’ensemble offre des montures épurées, souples, confortables, légères et solides. Mais le jeune chef d’entreprise ne s’est pas arrêté là. Il a alors trouvé un procédé dont il a le secret, pour réaliser des incrustations sur le verre avec un effet strass très original ; ce qui permet de personnaliser discrètement chaque monture qui dispose d’un certificat de traçabilité. D’abord « bliss-eye », la marque a récemment été rebaptisée « ALunetier », avec un logo très sobre qui rappelle à la fois le A d’Amaury, tout en évoquant la montagne, la branche de lunettes…

« Le secteur du verre percé représente 5 % du marché de la lunette, mais cela me va très bien dans la mesure où je peux assurer le produit et le service après-vente ».

Depuis un an, Jean-Pierre Bonin dit « Le Boine », est venu épauler Amaury Lacroix. Il travaille à ses côtés à mi-temps, tous les matins, dans des tâches très polyvalentes qui permettent à l’activité de progresser avec « un certain volume de commandes quasiment à la carte, sans voir trop gros ».

Objectif : 3 000 montures par an

Les clients se trouvent dans la Grande Région ; « ce qui me permet d’avoir des contacts directs avec les vendeurs et les équipes », poursuit Amaury Lacroix, qui est référencé au Syndicat des lunetiers du Jura et qui travaille sur une nouvelle gamme de montures avec des design différents sur les branches de lunettes, tout en ayant le souci constant du moindre détail et des petits points techniques. Quant à la commercialisation, qui est en constante progression, elle se fait par le biais de distributeurs qui s’engagent à proposer au moins 18 modèles de montures ; ce qui permet de présenter un certain choix.

« Je fais mon petit bon homme de chemin, dans un cadre de vie que j’ai choisi. Que souhaitez de plus ? » lance Amaury Lacroix tout sourire, en espérant atteindre les 3 000 montures par an.

Contact :  www.a-lunetier.fr 03 84 42 02 71.

39260 Charchilla

Monique Henriet

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image