Dole Adler, le peintre des humbles

Le musée de Dole propose, jusqu'au 11 février 2018, la première rétrospective consacrée à ce peintre connu notamment pour sa toile montrant le mouvement de grève au Creusot en 1899

Publié le : 19/10/2017 à 18:35
dole_expo-adler-2.JPG
Vincent Chambarlhac et Amélie Lavin, co-commissaires de l'exposition.

Le musée de Dole possède dans ses collections un grand tableau de Jules Adler représentant Paris vu depuis le Sacré-Cœur. A l’heure du Front populaire, le peintre tourne le dos à ce qui rappelle les batailles du XIXe siècle pour contempler la (fragile) sérénité de la ville à ses pieds. Ce tableau ponctue la rétrospective inédite consacrée à ce représentant du mouvement naturaliste, qui bénéficie actuellement d’un regain d’intérêt.

Jules Adler (1865 – 1952), qui a quitté Luxeuil pour Paris, observe le surgissement de la modernité au cœur de la ville. Il représente les hommes et femmes au travail ou rentrant chez eux, fourbus par le labeur. Au cours d’un voyage dans le pays minier, il peint l’usine à la façon d’un paysage. « Jules Adler donne à voir une réalité sociale ; son travail est un constat documenté mais il n’y a pas dans son œuvre de prise de position politique ; c’est à chacun ensuite de se faire son idée », décrit Vincent Chambarlhac, historien. Pour Amélie Lavin, directrice du musée de Dole, co-commissaire de l’exposition, la réunion des œuvres de Jules Adeler, de même que la lecture de ses carnets ou ses lettres, révèle un artiste habité par le doute : « Sa vie durant, il a cherché comment peindre, hésitant entre une palette très colorée et des nuances de ton, un style parfois empâté et des œuvres au contraire très appaisées, se demandant jusqu’où devait aller son engagement ».

Après Dole, l’exposition Jules Adler, peindre sous la Troisième République sera présentée à Evian puis Roubaix.

Musée de Dole, du 17 octobre 2017 au 11 février 2018, tous les jours de 10h à 12h et 14h à 18h, sauf dimanche matin et lundi. Nocturne jusqu’à 20h un ou deux mercredis par mois. Gratuit.

Visites guidées les dimanches suivants à 15 h : 22 octobre, 5 et 19 novembre, 3 et 17 décembre

Apérimusées. Mercredi 8 novembre à 18h30 : « Petits métiers » hier, artisanats aujourd’hui. Mercredi 6 décembre à 18h30 : performance musique et texte autour de Jules Adler, par Enzo Cormann, auteur invité des Scènes du Jura et Alain Bruel, musicien. Mercredi 10 janvier à 18h30 : Cités ouvrière, utopies sociales : rencontre avec Patrice Ducordeaux pour évoquer les questions d’urbanisme et d’utopie sur le territoire de la Bourgogne-Franche-Comté. Mercredi 31 janvier à 18h30 : vernissage de l’exposition organisée par le service des publics dans le cadre des ateliers d’arts plastiques du musée.

2017, 7 et 28 janvier, et le 11 février 2018

39100 Dole
|
39100 Dole

Benoit Ingelaere

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image