Lons-le-Saunier À la Crémerie Jurassienne de Lons-le-Saunier, vous aurez le beurre et le sourire du crémier

La Crémerie Jurassienne de Lons-le-Saunier est un commerce du passé qui a su prendre le cap de la modernité, avec un site internet authentique.

Publié le : 08/01/2017 à 09:44
IMG_4840.JPG
Dans sa boutique, comme sur son site internet, Michel Fumey fait tout pour contenter ses clients, avec le sourire.

Il est de ces rêves d’enfant que l’on se doit de réaliser ; c’est ce que Michel Fumey a eu le courage de faire en 1999, lorsqu’il abandonne une carrière prometteuse dans la lunette, pour racheter, presque du jour au lendemain, la crémerie Clair, 51 rue Saint-Désiré, à Lons-le-Saunier. Ça sera désormais la Crémerie Jurassienne, car « [il] n’est pas producteur et veux représenter l’ensemble du département ».

Ce rêve, Michel Fumey le garde dans un coin de sa tête depuis le jour où, enfant, il reçoit pour Noël un camion d’épicier en cadeau. « Gamin, je m’amusais beaucoup avec. Je jouais aussi au marchand avec ma sœur. Puis à mes 12 ans, j’ai travaillé avec André Terasse sur les marchés ; ça me passionnait. » La vie se faisant, Michel Fumey travaille tour à tour dans une scierie, puis chez un fabricant de lunette. « Malgré ma carrière, je savais que je reviendrai un jour dans l’épicerie. »

« Tout le monde m’a dit que j’étais fou »

Le 1er avril 1999, il rachète donc la crémerie de la rue Saint-Désiré. « Au début ça n’a pas été facile. Tout le monde m’a dit que j’étais fou. Le contact avec les fournisseurs et les clients, la boutique vieillissante ; les deux premières semaines ont été assez compliquées, mais je savais ce que je faisais », affirme-t-il.

Rapidement, le commerçant se fait un nom à Lons-le-Saunier, en se positionnant sur un produit phare, le comté. « J’ai essayé d’être novateur en vendant du comté de 12 mois, de qualité, à prix raisonnable, contrairement aux autres commerçants qui ne vendaient que pour faire du chiffre. »

Puis Michel Fumey élargi les plages d’ouverture de son magasin, jusqu’à ouvrir 70 heures par semaine, 7 jours sur 7.

« Je ne travaille pas pour vivre, mais je vis pour travailler. Ma femme me dit d’ailleurs qu’elle va m’installer un lit de camps à la boutique. Mon commerce est ma plus belle maîtresse, que voulez-vous », ironise-t-il.

Un site internet authentique

Une « maîtresse », qu’il partage depuis trois ans avec la France entière, grâce à son site internet www.cremeriejurassienne.fr. « Souvent, j’entendais les touristes de passage regretter de ne pouvoir profiter de mes produits toute l’année. J’ai donc pensé à mettre ce site en place, pour qu’à travers tout le pays, chacun puisse commander mes produits. » Vin, miel, fromage, charcuterie, ses produits jurassiens sont commandés à Paris, Marseille, Lille ou Grenoble. Son site, bien que moderne, Michel Fumey le voulait authentique, comme lui et sa crémerie. « J’ai fait toutes les photos moi-même car je veux que les clients voient que tout est vrai. »

Michel Fumey est donc de ces commerçants qui se plient en quatre pour sa clientèle, n’hésitant pas à leur livrer leur commande à domicile où à rester ouvert un peu plus tard pour quelques retardataires. Un commerçant pour qui l’expression « le beurre, l’argent du beurre et le sourire du crémier », va comme un gant.

39000 Lons-le-Saunier

Joffrey Fodimbi

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image