Pleure À 16 ans, Lilas Jeanvoine est une championne de l’endurance équestre

Depuis quatre ans, la jeune fille parcourt la France et l’Europe chaque week-end pour participer aux compétitions d’endurance équestre. Portrait d’une jeune cavalière.

Publié le : 14/04/2017 à 18:58
amrdemavie.jpg
En en août 2014, à Lignières en Berry, Lilas Jeanvoine arrivera 8e aux championnats de France avec Staff du Magny (©Brigitte Huard)

Lilas Jeanvoine est comme beaucoup de jeunes filles de son âge. À 16 ans, l’étudiante en Terminal scientifique au lycée Jean-Michel à Lons-le-Saunier, passe « ses journées avec [ses] copines, à rire, faire les magasins et avoir la joie de vivre ». Bonne élève, celle qui passera son bac à la fin de l’année avant de débuter une prépa vétérinaire pour, à terme, devenir chirurgien vétérinaire équestre, passe pour autant l’ensemble de ses mercredis et week-end, entre entraînements et compétitions.

Alors qu’à 6 ans, comme beaucoup de petites filles, elle rentre dans un centre équestre pour y faire du poney, Lilas Jeanvoine se tourne rapidement vers l’endurance.

Six épreuves internationales

« Ma mère avait une jument avec laquelle elle en faisait. Rapidement ça m’a plu, et lorsque j’ai eu mon premier cheval, à 11 ans, je me suis tourné vers cette discipline. » Elle s’entraîne alors à l’écurie de la pierre Énon, qu’elle ne quittera plus, où elle rencontre Franck Laousse et Audrey Acquistapace, propriétaire des lieux et futurs coaches.

À 12 ans, elle participe à sa première compétition, sur 20 kilomètres, puis les enchaîne jusqu’à concourir sur le circuit international depuis 2015. « Je me suis qualifiée étape par étape avec mon cheval Staff du Magny, en me classant lors de compétitions régionales. Depuis j’ai fait cinq épreuves internationales en France, et une en Espagne. Je ne suis pas classée à chaque fois, et je ne finis pas sur le podium, mais ce n’est pas mon objectif. Mon but est de me faire plaisir, de terminer une course en ne faisant pas souffrir le cheval, d’acquérir de l’expérience. »

En août 2014 à Lignières-en-Berry, Lilas Jeanvoine participe également au Championnat de France d’endurance, épreuve 90 kilomètres, avec l’équipe de Bourgogne. La jeune fille s’y classera 8e sur 138 participants. Staff du Magny aujourd’hui mis à la retraite, elle fait courir les chevaux de l’écurie de la pierre Énon afin de les qualifier individuellement pour d’autres compétitions, comme durant le week-end du 15 et 16 avril 2017 à Pleure, où elle participera à la compétition organisée par l’association Jura Endurance Passion, dont sa coach est la présidente.

Les 15 et 16 avril à Pleure

« C’est le genre de compétitions qui permet de qualifier des chevaux, mais aussi de s’entraîner et de les jauger en vue des compétitions internationales. » À terme, Lilas Jeanvoine rêve de monter les deux poulains de la jument de sa mère, de 3 et 4 ans, pour accéder avec eux à de nouvelle compétition. Objective, la jeune fille sait malgré tout qu’elle n’atteindra pas des sommets, mais se contente du plaisir d’être avec ses chevaux, « à travers les magnifiques paysages que lui font parcourir les compétitions d’endurances ».

• Compétition le 15 et 16 avril 2017, à l’ancienne gare de Pleure, avec des épreuves de 10 km à 80 km.

39120 Pleure

Joffrey Fodimbi

Captcha en cours de génération.....Version audio
Changer l'image