5 février 2014 - 17h46Faits divers, Jura

1500 euros d’amende pour le faux Morbier

Un agriculteur qui fabriquait une sorte de Morbier maison a été condamné pour utilisation frauduleuse de l’AOC.

Le Morbleu a une apparence plus rustique que le Morbier
Le Morbleu a une apparence plus rustique que le Morbier
 

« J’ai aujourd’hui l’honneur de plaider pour le bon goût, le travail, la nature, la qualité et pour la tradition française ! », entame Maitre Benjamin Marraud des Grottes avocat du prévenu, lors de sa plaidoirie. En théorie les faits remontent à 2004, mais c’est suite à un constat d’huissier en date du 15 avril 2011 que Daniel comparaissait au tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier ce mardi 4 février. Cet agriculteur de 64 ans vendait sur les marchés un fromage qu’il fabriquait lui-même et selon sa propre méthode. Jusque là, rien d’anormal. Sauf qu’un jour d’avril 2011, un huissier passe devant son stand et relève une étiquette qui mentionne « Morbier ». Mais ce fromage fait l’objet d’une AOC (appellation d’origine contrôlée) depuis 2000 et d’une AOP (appellation d’origine protégée) depuis 2009. Ne fait pas du Morbier qui veut.

L’article complet dans notre édition papier du 6 février 2014.

Commenter